Guide des investissements
Les produits de diversification

Les bois et forêts : consolider son patrimoine foncier

Une conjoncture favorable pour un marché du bois et de la forêt en plein essor

 

Dans le contexte économique et environnemental actuel, la filière bois-forêt, boostée par la politique gouvernementale, est en plein essor : la demande en bois va considérablement augmenter dans les décennies à venir, pour la construction comme pour la production d’énergie renouvelable.
Cette conjoncture est très favorable au développement du marché du bois et de la forêt.   

 

Une prise de risques limitée pour un investissement foncier solide et des rendements assurés

 

Comme la pierre, la forêt constitue un investissement foncier solide, déconnecté des aléas des marchés financiers, avec des rendements assurés dans le temps par la production de bois, renouvelable à l’infini. Les rendements actuels sont de l’ordre de 3 à 4% par an.  
Le prix de l’hectare, encore très accessible, est en croissance constante et le risque de moins-value à la revente est quasiment nul.

 

Investir dans la forêt en achetant des parts dans un groupement foncier forestier (GFF)

 

Acheter et gérer seul une forêt est coûteux et demande du temps et des compétences, c’est pourquoi de plus en plus de personnes désireuses d’investir dans la forêt avec de bonnes garanties de rendement se tournent vers les groupements fonciers forestiers (GFF).
Les GFF sont des sociétés civiles, gérées par des experts de la forêt et de la gestion de patrimoine,  qui ont pour activité l’acquisition, la valorisation et la gestion d’une ou plusieurs forêts. Tous les contribuables peuvent acheter des parts dans un GFF, avec une mise de fonds limitée, puisque le ticket d’entrée est de l’ordre de 3 000 €.

 

Un outil de défiscalisation très attractif : des réductions d’impôt sur le revenu et une exonération pour l’ISF et les droits de mutation

 

A l'achat, la réduction d'impôt sur le revenu est égale à 18 % de l'investissement, dans la limite annuelle de 5 700 € pour une personne seule ou 11 400 € pour un couple, et sous réserve de conserver les parts pendant huit ans au moins. Des réductions d’impôts sont également applicables en cas d’investissements visant à améliorer la forêt ou sur les frais de gestion quand ils sont confiés à des experts.  
L’investissement dans la forêt permet aussi une exonération de 75% pour la déclaration de la valeur du bien à l’ISF, et offre d’autres avantages fiscaux si les GFF éligibles à la loi TEPA.   
Enfin, en cas de transmission, les droits de mutations ne s'appliquent que sur le 1/4 de la valeur du bien.
L’investissement dans la forêt constitue  donc un outil de défiscalisation très attractif.

 

Pour en savoir plus sur les opportunités et les avantages fiscaux offerts par l’investissement dans la forêt, contactez nos conseillers en gestion de patrimoine

 

Les produits de diversification Découvrir également